Restez connectés & Suivez nous

What are you looking for?

Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

L’aventure Manag’art selon Judyth

L’aventure Manag’art selon Judyth

En 2022, Manag’Art fête ses cinq ans ! Afin de réaliser l’ensemble du chemin parcouru, nous vous avions proposé il y a quelques temps une rétrospective de toutes nos aventures. Nous avions aussi envie de recueillir les impressions de Judyth sur nos premières années d’existence, car elle est sans doute la plus à même de mesurer l’évolution de Manag’Art.

1) Comment décrirais-tu les cinq premières années de Manag’Art ?

Ces cinq premières années ont été rempli de challenges; je le vois plutôt comme une chance car on a beaucoup appris et surtout, on a été très bien entourés. De nombreuses structures nous ont en effet accompagnées, telles que Le Rocher de Palmer; Mewem; Footprints; le département de la Gironde à travers le programme PLACE – Plateforme de coopération pour l’emploi culturel (N.D.L.R. accompagnement global sur quelques mois, à destination des artistes et professionnels de la culture dans la structuration de leur activité) ; et grâce à elles nous avons pu structurer notre activité et rester à l’affut des opportunités.

Finalement comme on le dit souvent, le plus important c’est le voyage pas la destination et Manag’Art est un beau voyage.

2) Qu’est-ce qui te rend la plus fière aujourd’hui ?

Je dirai d’abord le parcours parce que j’ai toujours eu l’envie de travailler à l’international; et aujourd’hui on peut dire que c’est mission accomplie, puisque nous avons pu collaborer avec le LABA et Footprints notamment. J’espère d’ailleurs que nous explorons de nouveaux territoires à l’avenir.

Je considère aussi le fait de pouvoir travailler en équipe comme une petite victoire parce qu’une dynamique différente s’est créée.

3) Comment se traduit cette dynamique différente ?

Lorsque l’on travaille seule, on est plutôt en mode combat; mais dès lors que des personnes nous rejoignent; ce côté bataille a tendance à s’effacer un peu car on peut déléguer et surtout on peut partager les galères comme les bons moments. Avoir une équipe permet aussi de répondre à davantage d’appels à projets, comme la transformation numérique; ou encore d’étoffer notre communication (version du site en anglais, nouvelle stratégie de com’ sur Instagram, etc.)

4) Comment s’annonce l’année 2022 pour Manag’Art ?

L’année sera tout aussi chargée que la précédente. Il y aura notamment des sorties de disques (Atrisma, Innvivo et peut-être J-Silk), une tournée dans les pays scandinaves avec Amalia Umeda Quartet; et très certainement une tournée en Chine avec Atrisma.

On va organiser aussi peut-être une petite fête pour célébrer nos cinq ans; comme nous l’a suggéré François Friquet (N.D.L.R. coordinateur du Forum du Rocher de Palmer).

5) Quels sont tes objectifs pour les cinq prochaines années ?

Le plus gros objectif est de pérenniser l’activité pour pouvoir continuer de se développer.

Le deuxième objectif est de continuer à travailler avec les mêmes artistes. A partir de cette année, nous allons aussi réaliser davantage de prestations administratives; mais pour des artistes qui garderont leur prod. Pour le moment rien n’est signé donc on n’en dira pas plus.